Blog de Bernard Pineau (en cours de réalisation, patience...) Vous pouvez consulter mon site commercial bernardpineau.com
Blog de Bernard Pineau (en cours de réalisation, patience...)Vous pouvez consulter mon site commercial bernardpineau.com

Mes coordonnées

Bernard Pineau

06 17 48 15 24
Atelier en charente maritime, Mortagne sur Gironde.

 

 

Je suis à la recherche de galeries. Bien entendu, j'étudierais toute proposition dans toute zone géographique. Vous pouvez me joindre par  messagerie : bernardpineau17@gmail.com

 

 

 

 

Bienvenue dans mon site personnel (blog)

bpineau.com

Pour passer commande utilisez :

artmajeur/bernard-pineau.com

(voir informations pratiques)

Mon site officiel pour commentaires détaillés par tableau est :

bernardpineau.com

 

Peux-t-on changer ?

 

Notre image du monde

Nous avons tous construit un monde intérieur, notre image du monde exterieur, résultat de notre vécu, de nos experiences, de nos rencontres, de nos lectures, etc... Cette image est donc faite de "bric et de broc", je veux dire par là, pas construite de manière "rationnelle", même si l'éducation et la formation tentent d'y remédier vainement. C'est trés important de comprendre cela, ainsi par exemple (désolé j'insiste), le Belize n'existe peut-être pas pour vous car vous n'y êtes jamais allé et vous ne savez pas où c'est.

En conséquence de ce monde intérieur (MI) rétréci,

ce qui est trés surprenant c'est, qu'au fur et à mesure, nous rejetons ce qui ne correspond pas à ce MI. Ces rejets vont dans ce que j'appelle la poubelle de nos égos. Plus on rejette, plus notre MI rétrécit et plus on s'ennuit.

Encore plus grave, il arrive qu'on déforme la réalité pour qu'elle corresponde aux idées de notre MI. Source alors de colères, violences, déceptions, mensonges, etc...

Pouvons-nous changer ?

Nous pouvons changer notre vision du monde en acceptant les idées nouvelles, en allant chercher dans notre poubelle de notre égo ce que nous avons rejeté. L'art peut nous aider dans ce processus. Bien sûr je ne dis pas qu'il faut tout aimer, je dis qu'il ne faut pas rejeter trop vite, qu'il faut être conscient de ce processus de rejet. 

Ce faisant on agrandit notre champ de perception et de tolérance, et donc on change. Changer notre vision extérieure nous change intérieurement, c'est une notion fondamentale en Taoïsme et en Alchimie.

Une petite histoire de sagesse

En Inde, un Maharadja qui avait tout (royaume et pouvoir, femmes et plaisirs, etc...) avait pourtant un problème qui lui gâchait la vie. Il avait un mal de tête quasi permanent. Il avait consulté de nombreux experts (médecins, guérisseurs) mais toujours pas de guérison.

Un jour, un sage passa dans son royaume. Il le fit venir dans son palais.

Le maharadja avait beaucoup de plaisir à écouter les sages et il les respectait. Il lui expliqua son mal et lui demanda s'il avait une solution.

Ayant compris l'ennui dont souffrait le maharadja, le sage lui répondit : Pour guérir de votre mal de tête vous devez voir tout en vert. Et le sage s'en alla.

Le maharadja se dit, pourquoi ne pas essayer ?

Il fit changer la couleur des murs de son palais en vert. Et il alla un peu mieux.

Puis il ordonna que tous s'habillent en vert, et il alla encore mieux.

Il décréta que tout ce qui était à sa vue devait être en vert. Ses gardes attrapaient même les oiseaux pour les repeindre. Et son mal de tête disparu...

Le temps passa.

Et le sage repassa par là. Soucieux de savoir si le maharadja allait mieux il voulu revenir au palais. Les gardes voulurent lui imposer de changer ses vêtements en une tenue verte mais il refusa. Aprés autorisation exceptionnelle du maharadja, il fut admis d'aller au palais sans changer de tenue.

L'accueil du maharadja fut chaleureux et reconnaissant : merci, merci de m'avoir guéri.

"Vous êtes devenu fou !" s'exclama le sage.

Interloqué, déçu, voir malheureux le maharadja ne sut que répondre. "J'ai pourtant fait ce que vous m'avez conseillé."

Mais pas du tout. Pour voir en vert, il vous suffisait de porter des lunettes de soleil vertes.

Conclusion ; Au lieu de vouloir changer le monde, changez votre image du monde.